Utilisation de cookies et collecte des données personnelles

Le site soucieu-en-jarrest.fr utilise des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite sur son site et de réaliser des statistiques d'audience.

 

 

Les personnes fragiles et âgées ont pu ou peuvent se signaler en mairie. Des volontaires se sont proposés pour leur venir en aide, (permanences téléphoniques, portage de courses ...)
Le dispositif est activé et coordonné en mairie par le CCAS. 
Pour plus d'informations, contactez la mairie au 04 78 05 26 33 ou 06 46 20 24 17 ou envoyez un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Actuellement, le suivi téléphonique concerne 192 jarréziens.

 

coursesTémoignage
"Elles forment un vrai duo, chacune à un bout de la rue. L’une est une dame de 78 ans  arrière grand-mère 9 fois, l’autre est une maman solo avec 2 enfants de 7 et 15ans. Une maman qui télétravaille mais qui s’était portée volontaire au CCAS pour aider d’autres habitants pendant la crise du COVID.

Mise en relation toutes deux par la mairie, Emmanuelle et Agnès  ont établi leurs programme : des courses en local une fois par semaine, sachant qu’Agnès s’organise pour anticiper ses commandes de boucherie-fromages : Emmanuelle  retire ses livraisons les mardis matin au marché.  C’est aussi Emmanuelle qui veille au renouvellement des ordonnances  là encore toutes deux fonctionnent par texto.

« Je suis ravie d’avoir ce service et mes enfants sont tellement rassurés.  poursuit la vieille dame.   Mes enfants qui habitent Craponne sont  réquisitionnés en tant que soignants, il  ne peuvent plus venir à Soucieu pour s’occuper de moi. Et franchement comment se plaindre quand on a un balcon, au soleil et un chat pour me tenir compagnie ! Allez , je me permets un dernier petit luxe : partager le journal une fois lu avec mon voisin, M Vindry  , nonagénaires qui  ne sort plus  tous les jours.»

«  C’est une vraie découverte mutuelle. Nous nous appelons par nos prénoms, jusqu’à cette crise récente, nous ne nous étions jamais croisées. J’ai refusé d’aller jusque chez Agnès, pour ne pas la mettre en danger, de loin mon benjamin a juste souhaité la rencontrer, désireux de rendre service lui aussi.  Je crois qu’il y aura un après, nous garderons des liens ! »